vendredi 23 mai 2014

Miki Breton Quésako ?

Ni casquette ni bonnet.

Le Miki breton n’est ni une casquette (pas de visière pour éviter la prise au vent) ni un bonnet (ne couvre pas les oreilles) afin d’écouter le vent. Mais il tient chaud pour garder la tête froide !





A l’origine il fait partie de la tenue de travail bien connue des marins Bretons.
Plus souvent en noir, il se décline en drap de laine ou en coton avec parfois estampillé de motifs Celtes, un Triskell mais aussi une hermine bretonne, ou encore un drapeau breton. Avec le temps, le miki a quitté le pont des bateaux de pêche pour les marins d’eau douce !



Afin d’affirmer leur esprit breton les “gars de la ville” se sont également appropriés le Miki, certains créateurs l’utilisent parfois dans leurs nouvelles collections de mode en lui apportant des couleurs plus chaudes et une touche féminine très tendance.

On le trouve généralement en une seule taille puisqu’il a l’avantage de se resserrer à l’aide d’une sangle à l’arrière.





Origine du nom Miki ?

Le mot Miki est aussi un prénom d’origine Japonaise, qui n’a sans doute aucun rapport avec le couvre chef breton, mais alors d’où tire t’il son nom ? la prémière syllabe “MI” vient sans doute du préfixe “MI” qui désigne la moitié, le Miki est en effet considéré comme un demi-bonnet, mais plus difficile à définir le “KI” que signifie t-il ? mystère !! 
Allo Maitre Cappello !








Afin de vous mettre à contribution et gagner un Miki de votre choix, donnez-nous la définition exacte (si possible) du Miki et adoptez un breizh look remarquable

Bonne recherche !